Qu’est-ce que WASTELESS Lifestyle, l’une des 4 Business Units de WASTELESS Group ?
28 juillet 2021
biosourcé biodégradable compostable
Biobased, biodegradable, compostable, how do you find your way?
30 septembre 2021

Biosourcé, biodégradable, compostable…comment s’y retrouver ?

biosourcé biodégradable compostable

Biosourcé, biodégradable, compostable, autant de termes que l’on ne maîtrise pas toujours totalement et pourtant fréquemment mis en avant comme argument marketing.
De nombreux amalgames persistent à ce sujet : un matériau peut être biosourcé sans pour autant être biodégradable, et le contraire peut s’avérer aussi possible.
Il est tout d’abord primordial de ne pas confondre l’amont, c’est-à-dire l’origine du matériau avec l’aval, qui renvoie à sa dégradabilité après utilisation.

Origine : biosourcée ou fossile ?

Le préfixe « bio », qui signifie « vivant », renvoie à l’origine tout ou partie végétale ou animale d’un matériau (PLA, bagasse, coton, laine de mouton, etc). Ce terme ne garantit donc pas forcément que le produit est biodégradable (partie aval).
Si les matières biosourcées sont de plus en plus utilisées dans de nombreux secteurs, les matières plastiques ont eu pendant longtemps le monopole compte tenu des nombreuses applications possibles et ce, avec des coûts maitrisés.
Pour autant, ces dernières, fabriquées à partir de matière fossile, sont questionnées d’un point de vue écologique, bien qu’elles soient en grande majorité recyclables. On les accuse notamment de générer des déchets non biodégradables mais saviez-vous que certaines matières plastiques sont pourtant compostables ?

Fin de vie : biodégradable ou non ?

Un produit est dit « biodégradable » s’il est susceptible de se décomposer sous l’action de micro-organismes (bactéries, champignons, algues) dans un environnement favorable (conditions de température, d’humidité, de lumière, d’oxygène, etc.). Un produit biodégradable se décompose sans effet néfaste sur l’environnement et sous une durée courte au regard du temps humain.

Parmi les matériaux biodégradables, nous retrouvons ceux dits compostables, à l’image de certains sacs, sachets ou emballages. Ceux-ci ont la spécificité d’être dégradables rapidement via une intervention extérieure qui les place dans des conditions spécifiques. C’est par exemple le cas dans nos composteurs domestiques qui contiennent des niveaux particuliers de température et d’humidité. De la même manière, les unités de compostage industrielles permettent le traitement de ces matières dans des conditions plus poussées et à plus grande échelle. Lors de leur dégradation, les matériaux compostables permettent de produire un fertilisant naturel appelé compost.

Si vous souhaitez en savoir davantage au sujet du compostage, consultez notre article sur le compostage à domicile et le compostage industriel en suivant ce lien.

Finalement, vous pouvez retenir que les déchets compostables sont biodégradables mais que l’inverse n’est pas toujours vrai !

Il existe par ailleurs des emballages non biodégradables pouvant néanmoins être recyclés. En fin de vie, ces derniers sont en effet valorisés puis transformés en nouveaux produits. Parmi ceux que vous connaissez le mieux, nous retrouvons notamment le verre et le plastique.

 

Exemples : fossile compostable et biosourcé non biodégradable

Comme nous l’avons expliqué, les matériaux biosourcés, d’origine végétale ou animale, ne sont pas nécessairement biodégradables. À l’inverse, certaines matières plastiques issues de la pétrochimie sont pourtant biodégradables.

Pour mieux comprendre, découvrez notre tableau récapitulatif ci-dessous :

Comme vous pouvez le constater, le PBAT (polybutylène adipate téréphtalate), utilisé en supermarché pour les sacs fruits et légumes, fait notamment partie des matières plastiques non biosourcées mais biodégradables. Ces sachets disposent en général de la certification TUV Autria « OK Home Compost » et sont ainsi compostables à domicile.

A l’inverse, le PA (polyamides), utilisé entre autres dans l’industrie textile, est un exemple de matière biosourcée mais non biodégradable.

Vous connaissez maintenant la différence entre les termes biosourcé, biodégradable et compostable. Rappelez-vous qu’il est important de bien distinguer l’amont (origine) et l’aval (dégradabilité après utilisation).

Afin de respecter notre environnement, nous avons fait le choix de vous accompagner dans des votre sourcing de produits éco-responsables :

  • Sacherie biosourcée, réutilisable, recyclable ou compostable
  • Emballage alimentaire biosourcé, recyclable ou compostable
  • Textile éco-responsable biosourcé ou recyclé

Suivez-nous pour ne rien manquer :

Français